Adieu, petites palettes tourbillonnantes.

Depuis aujourd’hui, un nouveau tableau d’affichage numérique est installé sur un quai à la gare de Fribourg. Il fournit toutes les informations importantes sur la circulation des trains sur son écran.

 

Je n’ai pas pu m’en empêcher. Aujourd’hui, exceptionnellement, j’ai dû y jeter un coup d’œil. En tant que pendulaire habituée du trajet Fribourg-Berne, je regarde obstinément droit devant moi et ce n’est qu’en cas de perturbation que mon regard se dirige vers le tableau d’affichage du quai. Mais aujourd’hui, tout était différent: les petites palettes volantes avaient disparu et des lettres et chiffres lumineux et brillants avaient pris leur place. Sur la partie gauche, j’ai pu lire «Thun, 12.41». Sur celle de droite, les informations changeaient. Le nouveau tableau affiche même des symboles. Je ne suis pas encore certaine de tout comprendre, mais je suis sur la bonne voie.


Coupé en deux.

Ma collègue de travail Jeannette Inderbitzin vient à mon secours. Elle dirige la gestion des services et des produits des installations dédiées à la clientèle chez CFF Infrastructure et supervise l’installation des nouveaux tableaux d’affichage. «À première vue, le nouvel affichage en deux parties est surprenant.» À gauche se trouvent toujours l’heure de départ et la destination, alors que la partie droite peut être utilisée de manière flexible. Le gros avantage, c’est qu’à l’avenir, les clients y trouveront, entre autres, des indications sur les arrêts intermédiaires, sur les changements de voies et sur les trains de délestage, des informations en cas de perturbation ou encore des informations destinées aux groupes. «En outre, les voyageurs savent désormais sur quelle partie du quai se placer pour monter dans la voiture-familles, de même que les personnes en fauteuil roulant pour monter dans le train.» Par ailleurs, les tableaux sont légèrement inclinés afin de rendre les informations plus lisibles pour les voyageurs en fauteuil roulant. Pour les personnes malentendantes, ce tableau est également d’une grande aide puisque les annonces faites aux haut-parleurs peuvent être retranscrites sur l’écran.


Fini les tableaux à palettes.

La gare de Fribourg est la première gare suisse à accueillir un nouveau tableau d’affichage. D’ici à fin 2018, les gares de Genève, Genève-Aéroport, Flawil, Gossau et Uzwil, entre autres, recevront elles aussi les nouveaux appareils. Au total, environ 180 nouveaux tableaux seront installés avant fin 2018. «Nous ne les enlevons pas tous à la fois», explique Jeannette Inderbitzin, avant d’ajouter: afin d’optimiser l’opération d’un point de vue écologique et économique, nous remplaçons les tableaux d’affichage une fois qu’ils sont arrivés à la fin de leur durée de vie.»

Cela fait déjà cinq ans que les CFF n’achètent plus de tableaux à palettes. «Leur technologie est dépassée et leur gestion très coûteuse», indique Jeannette Inderbitzin. Les derniers tableaux à palettes seront démontés d’ici à 2021. En entendant cela, je suis presque nostalgique. Voir les lettres et les chiffres tourbillonner avait quelque chose de magique. En revanche, lors des prochaines perturbations, je serai mieux informée.

 

 

2 articles

3 pensées à “Adieu, petites palettes tourbillonnantes.

  1. « En revanche, lors des prochaines perturbations, je serai mieux informée », dit-elle. Cela veut donc dire que l’on doit s’attendre à des perturbations supplémentaires? Que la fiabilité des CFF sera mise en question? Je ne veux pas que leurs trains prennent plus de retard qu’ils n’en ont aujourd’hui…

    1. Charmant petit troll que ce commentaire.

      Non, je ne pense pas qu’il y aura plus de perturbation qu’actuellement. Nous serons juste (sans doute) mieux informés, où se situe le train et/ou la perturbation. Votre commentaire n’est pas vraiment à propos.

      En revanche, c’est dommage de ne plus voir les changements sur les anciens panneaux, ainsi qu’entendre leur clic* caractéristiques.

  2. J’ai, de loin, assistée à la conférence de presse, sur le quai 1 de Fribourg. Vu à hauteur des yeux, il parait énorme. Je dis simplement bravo à CFF Infra pour cette innovation.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *