À la rencontre du soleil: Aller au Tessin avec le chemin de fer des Centovalli.

C’est de nouveau la saison. L’arrivée du mois de novembre annonce de nombreuses journées de brouillard dans la région du Plateau. Pour faire provision de vitamine D, il faut aller à la rencontre du soleil. Mon parcours préféré pour un jour de balade avec l’impression d’être en vacances – et la garantie d’avoir du soleil, en principe – est le voyage avec le train des Centovalli de Domodossola à Locarno. Et c’est encore mieux avec une carte journalière dégriffée.

L’idée d’un bon repas et d’une journée ensoleillée nous tire du lit le samedi matin. Le jour n’est pas encore levé que nous sommes déjà dans le tram pour la gare centrale de Zurich. Nous achetons un café au lait et des croissants et cherchons une place dans l’IC à destination de Berne. Pendant l’heure qui suit, nous verrons s’éveiller les villes et les villages devant lesquels passe le train. La gare de Berne est très animée et l’Eurocity à destination de Milan est déjà bien rempli. Peu après 9h, nous arrivons à Domodossola, notre première étape. Le marché du samedi est un événement très prisé et tout le monde descend. Les escaliers de la gare de Domodossola ne semblent pas prévus pour faire face à ce déferlement de voyageurs venus de Suisse alémanique.

Gare de Domodossola

Carte journalière dégriffée: découvrir la Suisse à partir de 29 francs.

La carte journalière dégriffée est idéale pour voyager dans toute la Suisse. Elle permet de voyager une journée entière dans toute la Suisse, dans le rayon de validité de l’AG, à partir de 29 francs (avec demi-tarif) – en train, en bateau, en bus en tram ou en car postal.

 

«Il va y avoir un monde fou», c’est ma première pensée, avant de constater quelques minutes plus tard que loin du marché, les ruelles de la vieille ville de Domodossola sont agréablement calmes. Nous achetons des amaretti frais à la Pasticceria Camerlengo avant de choisir une des tables aux nappes blanches du Cafe Istriano, en bordure de la Piazza Mercato. Ici, le cappuccino coûte 1.40 Euro. Après cette agréable pause, nous flânons d’un stand à l’autre, achetons du fromage de chèvre frais, du lard et des patates douces en nous réjouissant secrètement du délicieux dîner que nous préparerons.

 

 

Nos sacs pleins, nous retournons à la gare de Domodossola pour poursuivre notre voyage au Tessin à bord du train des Centovalli. La ligne ferroviaire construite en 1923 suit un tracé de 52 kilomètres qui traverse des ponts impressionnants et 30 tunnels dans la magnifique région du Val Vigezzo et des Centovalli, à la nature sauvage et romantique. Même si j’ai déjà voyagé sur cette ligne plusieurs fois, elle me fascine toujours autant. J’hésite toujours pour choisir le côté où m’installer. Quand le train passe de l’autre côté de la vallée à la hauteur de Santa Maria Maggiore, les deux côtés offrent une vue aussi spectaculaire sur la vallée l’un que l’autre. À certaines heures, il faut payer un supplément de 1.50 Euro pour voyager à bord de la voiture panoramique «Vigezzo Vision». Nous avons la chance de trouver un train sans supplément et passons les deux heures qui suivent le nez collé à la fenêtre.

Val Vigezzo

 

À l’instant précis où notre estomac commence à gronder, nous arrivons à Locarno FART. L’arrêt du train des Centovalli se trouve juste à côté de la gare CFF. Nous marchons d’un pas décidé en direction de la Piazza Grande, choisissons une table au soleil et commandons une pizza. Le bonheur! Cette escapade d’une journée me donne l’impression d’être en vacances. Pour éliminer les calories de la pizza, rien de tel que le chemin de croix escarpé de l’impressionnante église de pèlerinage Madonna del Sasso à Orselina, au-dessus de Locarno. On peut aussi prendre le funiculaire (payant). Pour notre part, nous préférons nous abandonner à la douceur de ne rien faire et nous promener au bord du lac. Et bien sûr, la glace fait partie du programme de la journée à Locarno. Les meilleures glaces aux châtaignes sont à mon avis celles de la Vera Gelateria, entre la gare et le lac et où il est facile de se rendre à pied.

Manger un pizza

 

Malheureusement, le temps passe trop vite et la journée touche déjà à sa fin. Comme au départ de Locarno, nous devons changer à Bellinzone, nous en profitons pour faire un petit détour et visiter le château de Castelgrande. Classé au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO «Les châteaux de Bellinzone», il offre une magnifique vue panoramique sur la ville médiévale de Bellinzone. Un grand marché y est également organisé le samedi – et nous aurions pu faire notre sortie en sens inverse. Nous retournons à la gare de Bellinzone en admirant les demeures patriciennes et les superbes églises et dans le train qui nous ramène à Zurich, nous évoquons nos souvenirs de cette merveilleuse journée, riche en découvertes.

les châteux de Bellinzona Ville médiévale

4 articles

4 pensées à “À la rencontre du soleil: Aller au Tessin avec le chemin de fer des Centovalli.

  1. Bonjour, j’ai un doute car la carte journaliére fonctionne pour les trajets dans le territoire suisse et vous avez pris le train à Domodossola pour aller a Locarno. Donc, la derniére partie du trajet vous l’avez fait par Italie. Combien ça vous a coûté le voyage?

    1. Bonjour,
      La ligne de chemin de fer de Domodossola à Locarno (compagnies ferroviaires SSIF & FART) est dans le rayon de validité de l’abonnement général (également cartes journalières).
      Seulement sur les trains panoramiques «Vigezzo Vision», vous payez un supplément de 1,50 EUR/personne (disponible au personnel du train).
      Meilleures salutations,
      Daniel Schwarz, Community Manager

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *