Duel intergénérationnel sur deux lattes.

Dans les années 2000, Didier Moret (à droite) était un as du ski en haute montagne suisse. Au sommet de sa carrière, en 2008, il a remporté la prestigieuse «Patrouille des Glaciers», la course de ski-alpinisme la plus difficile au monde, de Zermatt à Verbier.

Un ciel bleu acier, des chutes de neige qui remontent à deux jours, une vue sur la chaîne des Gastlosen, qui rappelle un peu les Dolomites.

Un duel contre un ami.

Aujourd’hui, le champion de 42 ans rencontre son partenaire d’entraînement Cédric Remy, de 13 ans son cadet. Ces deux sportifs passionnés se sont livrés des duels passionnants à l’occasion de précédentes courses.

A 09 h 00 du matin, les conditions n’auraient pas pu être meilleures pour Didier et Cédric.

 

Avec des gestes chevronnés, ils attachent les peaux à leurs skis et activent le chronomètre de leur smartphone. Qui sait? Peut-être parviendront-ils, aujourd’hui, à battre le record de piste actuel de 61 minutes pour les 3,1 kilomètres à parcourir. Le début du parcours Vitaski balisé passe par des terrains dégagés. Le panorama est impressionnant.

Didier ressent la montée rapide à travers chaque fibre de son corps.

 

Alors que d’autres en bavent à l’entraînement, lui s’épanouit à chaque mètre gagné en altitude. C’est dans ces moments-là qu’il puise son énergie pour son travail dans sa magasin de sport et pour sa famille, qui passe avant tout. En l’espace de deux ans, il a vu naître ses trois enfants: un rythme qui rappelle celui avec lequel Didier escalade les montagnes.

 

Le parcours passe maintenant par une idyllique forêt de pins, en alternant entre des passages raides et plats.

 

Il en va de même pour le duel entre Didier et Cédric: tantôt l’ancien mène la danse, tantôt le plus jeune reprend la tête.

Ouf! Pour cette fois, il a encore pu battre son jeune ami.

 

Le point d’arrivée, le «Bärghus am Musersbergli», se rapproche. Pour la première fois, Didier et Cédric sont à bout de souffle au moment du sprint final. Ils arrivent au point d’arrivée presque en même temps, mais Didier est devant. Il n’a pas battu de record, mais la vue sur la vallée et la descente qui l’attend sont une victoire suffisante.

4 x Vitaski: Faits.
La région de Fribourg compte quatre parcours Vitaski adaptés aux professionnels comme aux débutants. L’option idéale pour tous ceux qui s’entraînent pour un marathon de ski ou qui veulent simplement s’essayer au ski de randonnée. Le départ et l’arrivée sont chacun signalés par des panneaux. L’application Timetoo permet de se chronométrer.

Plus d’infos
Profil de la course Jaun

 

Cet article a été rédigé en collaboration avec Schweiz Tourismus.

 

39 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *