♫ ♪ «Es – B – B», «C – F – F», «F – F – Es». ♪♫

Cher Docteur Rail,

Qui a inventé la mélodie des CFF et quelle est son histoire?

Cordialement,
Gaby

 

Chère Gaby,

Je suppose que par «mélodie des CFF» vous entendez le jingle qui précède les annonces dans les trains et pas le tube «Welcome Home» de Selina et Hanspeter. Une chanson qui elle aussi a eu son petit succès…

Tout le monde connaît le jingle des CFF. La mélodie correspond aux sigles SBB CFF FFS, transposés au moyen des notes allemandes «Es – B – B» (mi bémol, si bémol, si bémol), «C – F – F» (do, fa, fa) et «F – F – Es» (fa, fa, mi bémol). Pour le sigle allemand, comme il n’existe pas de note «S», c’est le «Es» qui a été utilisé. Et pour la dernière lettre, c’est l’accord si bémol/sol bémol qui est joué. La mélodie est interprétée au vibraphone.

Les CFF utilisent donc trois versions de jingle. Dans les grandes gares, les trois versions sont jouées, et dans les petites, uniquement la version correspondant à la langue nationale locale. Si vous venez de Zurich, vous entendrez par exemple le jingle français en arrivant à Bienne. Mais au départ de Bienne, c’est la mélodie allemande qui sera jouée car la gare suivante, Granges Sud, se trouve en Suisse alémanique. Et si vous vous rendez dans le Tessin, vous entendrez encore une autre suite de notes. Il doit y avoir bien des voyageurs qui associent la mélodie «fa – fa – mi bémol» à des souvenirs de vacances.

La mélodie à neuf notes a été créée et mise en œuvre par l’agence de publicité McCann en 2002, à l’occasion du centenaire des CFF. C’est un célèbre publicitaire qui a «inventé» cette succession de notes: Frank Bodin, aujourd’hui président-directeur général de l’agence de publicité Havas Worldwide Zurich/Genève, a en effet commencé par étudier la musique. Il a connu le succès en tant que pianiste concertiste et compositeur jusqu’en 1988. Le marketing a ici parfaitement fonctionné puisque cette mélodie est sans nul doute reconnaissable par tous.

 

Écoutez plutôt:

Allemand «Es – B – B»

Français «C – F – F»

Italien «F – F – Es»

Ferroviairement vôtre,
Docteur Rail

11 articles

4 pensées à “♫ ♪ «Es – B – B», «C – F – F», «F – F – Es». ♪♫

  1. Hey!
    Je ne sais pas si c’est correct. En règle générale le son du jingle est en rapport avec la langue de la ville et non la taille de la gare. Exemple à Bâle, vous n’entendrez jamais le jingle en français ou en italien.
    Par conte les annonces par haut-parleur peuvent être faites en plusieurs langue (max 3) on les entendant surtout pour les trains internationaux.
    Pour terminer certaines gare comme Bienne, les annoncent sont faites en français et en allemand car Bienne est une ville billingue. Cetaines villes très touristique comme Interlaken, les annoncent sont faites en allemand et en anglais car il y a beaucoup de touriste dans cette région.

    Salutation

    Gabriel
    Apprenti Login

  2. Tu as raison, le jingle à 9 notes qui précédait l’annonce dans les grandes gares été raccourci. Le gong CFF retentit à chaque arrêt avant les annonces par haut-parleurs, ces dernières étant désormais uniquement effectuées dans la langue locale. L’introduction de cette séquence sonore («bien trop longue») avait donné lieu à de nombreuses réactions-clients négatives, raison pour laquelle elle a été réduite à trois notes pour chaque langue.

  3. Je n’avais jamais pris garde aux 3 tonalités différentes, très joli et cadre bien à l’image Suisse. J’aime

  4. Je trouve que c’est une bonne idée d’avoir trois mélodie. Où je pourrais trouver la mélodie des années 1980. Merci.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *