La région lucernoise méconnue d’Eigenthal.

Quand un bel automne touche à sa fin et que les feuilles dorées jonchent le sol, commence alors une morne saison pour les amateurs de randonnée. Pourtant, malgré la pluie et la grisaille, l’arrière-saison ne manque pas de charme et c’est pourquoi je vous conseille d’avoir le courage de sortir pour explorer de nouvelles régions – par exemple, celle d’Eigenthal, que je viens de découvrir.

 

Où se trouve l’Eigenthal – je suis persuadé que vous êtes plus d’un à vous poser la question. Et si vous doutez de vos connaissances topographiques: il y a encore peu, bien qu’habitant à Lucerne depuis 2 ans, je n’avais encore jamais entendu parler d’Eigenthal. La vallée est au pied du Mont Pilate, au Nord, à quelques kilomètres de Lucerne, idéale donc pour une sortie d’une journée. Selon d’où l’on vient, une carte journalière dégriffée est parfaite pour découvrir mes conseils à partir de 29 francs seulement.

 

Arrivée.

Eigenthal
Eigenthal

Le paradis de la randonnée de Suisse centrale, à 10 km au Sud-Ouest de Lucerne, est desservi par la ligne de car postal 71 au départ de Lucerne. 40 minutes suffisent pour quitter la ville et ses touristes. Au joyeux son du célèbre «klaxon à trois tons», le car postal se hisse, virage après virage, jusqu’à l’Eigenthal, à 1000 m d’altitude. Le passage devant l’église de pèlerinage de Hergiswald arrache des cris d’admiration, en écho au klaxon et une vieille dame exige un arrêt photo – ignorant superbement l’inquiétude du chauffeur qui veut respecter l’horaire. Quelques minutes plus tard, nous arrivons au terminus, Eigenthal Talboden, au cœur d’un ravissant paysage.

 

Randonnée.

La météo n’est pas vraiment clémente avec nous, impossible de voir le Mont Pilate caché par les nappes de brume et les chemins sont encore gorgés d’eau. Une situation qui ne nous laisse guère d’autre choix qu’une randonnée plus courte, sans grand dénivelé. Nous décidons de parcourir le circuit qui va d’Eigenthal Talboden à l’alpage d’Unterlauelen et d’Oberlauelen. En étudiant la carte panoramique d’Eigenthal, je prévois secrètement une prochaine balade. En effet, le chemin qui mène au Mont Pilate passe par le «Mittaggüpfi» au nom si original ou encore le «Regenflüehli» qui me plaît encore plus me tente et je le note sur ma liste pour une prochaine fois.

 

 

  • Départ et fin: arrêt de car postal Eigenthal
  • Via: Gantersei (988 m) – Unterlauelen (1063 m) – Oberlauelen (1330 m) – Chräigütsch (1081 m)
  • Durée:  3 h env.
  • Dénivelé: 455 m montée/descente
  • Nombre de kilomètres: 9 km
  • Type de sol: sentier 3,8 km – chemin 3,4 km – bitume 1,5 km
  • Randonneurs: randonnée très calme pendant laquelle nous avons croisé peu de gens. Mais difficile de savoir si c’est en raison du temps mitigé ou si c’est habituel. Les quelques randonneurs que j’ai vu étaient presque tous des touristes étrangers qui n’avaient pas l’air trop déçus de ne pas voir le Mont Pilate – même sans lui, le panorama est vraiment magnifique.
  • Faune: quelques mètres après le début de la randonnée, nous avons aperçu un cerf à la lisière de la forêt et si les jumelles ne m’ont pas induit en erreur, un chamois. Il y a certainement des bouquetins, mais ils sont généralement en altitude, à la hauteur des nuages qui cachaient le Mont Pilate. Sur le très joli alpage d’Unterlauelen, très moderne, nous avons également rencontré un âne et un mouton curieux et en entrant dans la forêt, il faut regarder où on met les pieds pour ne pas écraser les escargots, qui étaient en grand nombre.
  • Champignons: j’ai menti sur la durée réelle de la randonnée. En effet, elle dure 3 heures officiellement. Mais nous avons eu besoin de 5 heures. Il y avait tant de champignons. Un mètre en avant et un mètre à droite ou à gauche: le mot d’ordre du jour. La récolte a été bonne: des bolets, un bolet bai et de nombreux bolets à pied rouge (bolet à pied rouge ou bolet blafard, les avis sont partagés) et quelques chanterelles.
  • À ne pas manquer: la vue sur Entlebuch, la «balançoire à 4 places» sur le Chräigütsch et les champignons déjà évoqués.
  • Restauration: l’auberge d’alpage d’Unterlauelen invite à prendre place. Il est également possible de visiter l’étable avant de découvrir le petit magasin d’alpage. Et pour terminer en beauté, un délicieux dessert et un verre de cidre bien mérité.

 

Par ailleurs.

Si la cueillette des champignons vous fait oublier l’heure, l’Hôtel Hammer est très accueillant. Les 100 ans d’histoire de l’hôtel sont présentés sur de nombreuses photos et les grincements du parquet sont un autre témoignage de cet héritage historique. La patronne de l’hôtel aime aussi raconter des histoires passionnantes sur la tradition familiale, qui vous feraient presque oublier la délicieuse truite de la région, pêchée dans le ruisseau de Rümlig. Heureusement, son appétissant fumet ramène à la réalité et dans le présent, pour déguster un merveilleux repas face à de superbes montagnes.

 

 

Carte journalière dégriffée: découvrir la Suisse à partir de 29 francs.

La carte journalière dégriffée est idéale pour voyager dans toute la Suisse. Elle permet de voyager une journée entière dans toute la Suisse, dans le rayon de validité de l’AG, à partir de 29 francs (avec demi-tarif) – en train, en bateau, en bus en tram ou en car postal.

 

2 articles

Une pensée à “La région lucernoise méconnue d’Eigenthal.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *