Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt: reflets du quotidien d’une «Business Trainee».

6h15: une nouvelle journée commence et, du coup, une nouvelle opportunité de faire bouger les choses aux CFF! Hier soir, mon Outlook m’a assuré que mon parcours d’aujourd’hui passerait premièrement par le siège des CFF à Wankdorf. Comme j’habite à Berne, c’est très pratique pour moi! Mais les choses ne sont pas toujours aussi simples, car mon lieu de travail officiel est Olten. J’ai enfourché mon vélo en prévoyant une demi-heure d’avance pour pouvoir rencontrer une collègue stagiaire autour d’un café à 8h00, avant le premier atelier de travail. J’espère recevoir d’elle quelques conseils utiles pour la création d’une page dans l’outil interne de gestion du savoir CFF. Ma collègue est très pointue dans ce domaine. C’est l’occasion d’avoir un échange informel qui me permettra de donner un coup d’accélérateur à mon projet «Écosystème pour l’innovation».

Chez nous, on ne vous aiguille pas vers une voie de garage.

Notre programme d’encouragement des talents est dédié aux personnes ayant terminé des études supérieures et ayant un bon potentiel pour assumer des tâches de spécialiste, des fonctions de gestion de projet ou des fonctions de conduite. Quatre postes promotionnels vous permettent d’accomplir des tâches exigeantes et de jouer un rôle important dans le cadre de projets sélectionnés. Pendant 18 mois, vous découvrez les CFF de l’intérieur, avec l’avantage d’un salaire attrayant pour les débutants.

En savoir plus sur le programme Business Trainee des CFF.

 

Matin: «Bosser sérieusement».

Wow, le temps file et il faut que je reparte. L’atelier de travail qui m’attend est très prometteur: il s’agit d’impression en 3D, un projet auquel je peux participer comme observatrice. Je suis tout ouïe, je prends des notes et j’arrive à une phase ultérieure du projet avec des questions de compréhension, mais aussi en relevant des détails critiques et en apportant des suggestions.

La seule constante du quotidien d’un Business Trainee est le changement permanent des sujets auxquels on est confronté. Et c’est effectivement ainsi que se passe cette journée. Nouveau changement avec une discussion par Skype sur le thème «Stratégie d’optimisation Supply Chain pour les pièces de rechange chez CFF Cargo». Au sein du groupe de projet, nous nous présentons mutuellement les aspects que nous avons élaborés et nous résolvons les divergences. Quelques jours passent jusqu’à ce nous puissions soumettre notre premier projet. Nous répartissons donc les responsabilités pour la touche finale et nous convenons d’une visioconférence Skype peu avant la remise du projet en vue de la dernière révision.

Que faire maintenant? Il me reste une heure et demie avant le départ du train pour Olten. Donc suffisamment de temps pour me dénicher une petite place dans le grand bureau commun et de continuer mon travail sur la stratégie Supply Chain. La date butoir approche. J’ai opté pour différents thèmes prioritaires à creuser dans le cadre du premier poste promotionnel et je dois répartir mon temps efficacement. C’est du jonglage, mais c’est justement ce qui me fascine. J’ai ainsi l’occasion d’avoir un très large aperçu des thèmes prioritaires chez Asset Management et, à une échelle plus vaste, des défis auxquels l’ensemble de CFF Cargo est confronté.

Mon estomac proteste et mon agenda me rappelle mon rendez-vous de midi avec mon mentor à Olten. Comme souvent, le trajet en train se prête aux tâches administratives: répondre aux courriels et coordonner les dates. Pour notre promotion des Business Trainees, j’organise une visite de la gare de triage de Lausanne et j’informe mes camarades de stage du déroulement prévu et de l’équipement de protection nécessaire.

Midi: je réfléchis à mon développement personnel.

Environ une fois par mois, j’ai le plaisir de pouvoir participer à une réunion de mentoring. Nous y échangeons des idées sur des thèmes techniques, mais aussi des sujets personnels. Aujourd’hui, l’accent est mis sur le troisième poste promotionnel. J’aimerais utiliser cette opportunité unique d’observer dans les coulisses une société partenaire ou une filiale des CFF à l’étranger. Nous consultons mon plan de développement personnel et nous évaluons les différentes possibilités d’engagement, compte tenu de mes ambitions lorsque le Programme Business Trainee sera terminé. En sirotant un café, nous fixons le prochain rendez-vous. On me confie la tâche supplémentaire d’interroger d’anciens stagiaires à propos de leur engagement dans l’une de ces entreprises.

Après-midi: dernier sommet de la journée à gravir.

L’après-midi commence par une session de brainstorming avec mes collègues de travail. Notre objectif: mettre en route la structure de l’écosystème d’innovation. Nous prenons le temps qu’il faut et, à l’aide d’un chevalet de conférence, nous dessinons différentes variantes en les évaluant, nous en écartons certaines et nous finissons par développer les deux solutions les plus prometteuses. Au milieu de l’après-midi, nous convenons un rendez-vous avec notre chef afin de discuter des résultats avec lui. Nous entretenons un dialogue permanent, ce qui nous permet d’être sûrs d’avancer dans la direction voulue.

Le soir arrive plus tôt que je ne l’aurais souhaité. La journée a été riche en découvertes et en expériences positives. Mais elle n’est pas encore tout à fait terminée. Prochaine étape: retour en train à Berne, direction la salle de sport. Ce mélange stimulant de travail et de loisirs est très important pour moi et est favorisé par les CFF. J’attaquerai la journée de demain avec une tête bien reposée et avec plein d’énergie!

 

Texte: Miriam Ryf, Business Trainee chez Asset Management, Achats et Supply Chain, CFF Cargo

 

23 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *