L’homme qui danse en fauteuil.

Louis Amport est en fauteuil depuis toujours. Dans le jargon médical, son infirmité s’appelle paralysie cérébrale. Au quotidien, elle lui inflige une lutte permanente pour franchir les obstacles que met la société sur son chemin. Un trottoir trop haut par exemple peut représenter un vrai défi. Mais Louis a aussi appris à danser sous la pluie.

Je marche dans un quartier calme de Berne, Gümligen, avec mon collègue Manuel, un graphiste. C’est un mercredi matin ensoleillé. Qu’est-ce qui nous amène ici? Nous venons voir Louis Amport, un homme en fauteuil. Nous voulons en savoir davantage sur sa vie et connaître son avis sur la plateforme ViaStaziun. Cette plateforme a été créée par les CFF en coopération avec la Fondation MyHandicap. ViaStaziun fournit des informations sur les gares suisses et s’adresse plus particulièrement aux personnes à mobilité réduite.

 

 

Un tableau des horaires de tram à domicile.

Arrivés devant l’immeuble de Louis, nous sonnons à la porte d’entrée qui s’ouvre. Nous montons les escaliers et Louis nous accueille chaleureusement devant son appartement au premier étage. Il s’appuie sur des béquilles. Cela lui permet de se mouvoir plus librement chez lui. Il nous fait visiter l’appartement et raconte: «Je vis ici avec trois amis. Nous avons eu de la chance. Le quartier est calme, nous avons tout ce qu’il faut à proximité et le centre-ville est à une distance raisonnable.» Il nous montre fièrement le tableau d’affichage des horaires de tram qu’il a chez lui. Son collègue médiamaticien lui a installé un écran à l’entrée de l’appartement qui affiche bien clairement les prochaines relations pour Worb et Berne.

 

 

L’autonomie comme but ultime.

Nous partons peu après avec Louis pour une séance photo et une courte interview à Berne. Louis Amport descend lentement les escaliers mais sans aide. Son fauteuil attend en bas, prêt à partir. Manuel et moi lui proposons notre aide mais il la refuse délibérément. Il est évident que Louis a appris dès son plus jeune âge à composer avec une mobilité réduite. Il connaît son environnement. Arrivés au passage souterrain de la gare, il précise: «Je dois traverser l’intersection sur la route car il y a un escalier infranchissable en fauteuil dans le passage souterrain.»

 

 

Louis et sa passion pour la danse.

Un peu plus tard au café, Louis raconte comment lui est venue sa passion pour la danse: «Dans un camp de jeunes en 2016, je suis entré spontanément dans un cercle de jeunes qui dansaient. Ils ont tout de suite applaudi et m’ont motivé à participer. Alors je me suis mis à danser librement avec mon fauteuil. Et c’est là qu’est née ma passion pour la danse.» Aujourd’hui, Louis continue de fréquenter régulièrement le Hiphop Center Wankdorf. Même dans ses loisirs, on sent clairement sa volonté de mener une vie autonome et d’essayer des choses.

 

Le potentiel de ViaStaziun.

Lorsque nous abordons le sujet de notre plateforme pour les personnes à mobilité réduite, Louis déclare: «Ce projet est très intéressant et recèle un vrai potentiel.» Et il ajoute: «Il est maintenant essentiel de passer à la réalisation après la phase pilote. Vous avez besoin de personnes directement concernées pour collaborer à la version définitive. C’est la seule solution pour prendre en compte les réels besoins de ce groupe cible.» Il nous propose son aide sans hésiter et ajoute: «Au final, ce projet est utile à tous et je suis tout à fait disposé à vous soutenir avec mon réseau et mes connaissances.»

La rencontre de Louis nous a beaucoup inspirés. Nous le remercions sincèrement d’avoir accepté une interview. Je suis convaincu que certaines de ses propositions pourront être intégrées dans le projet pour optimiser la plateforme ViaStaziun.

Les CFF te souhaitent bonne chance et bon vent pour ton avenir!

 

ViaStaziun.

La plateforme est destinée à proposer de l’aide en gare aux personnes à mobilité réduite. Une aide sous forme de photos qui illustrent la situation sur place. Le principe de base est un contenu généré par les utilisateurs qui téléchargent eux-mêmes les photos.

  • En ligne depuis: octobre 2016
  • Nombre d’utilisateurs actuellement: environ 30 par jour
  • Nombre de gares enregistrées: 115
  • Objectifs à court terme: augmenter le nombre de gares répertoriées et intégrer davantage les chantiers en cours

 

 

3 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *