Quand un gris sobre rencontre un rouge passion.

Les collaborateurs du personnel des trains et de la surveillance des quais recevront leur nouvel uniforme juste à temps pour la mise en service du tunnel du St-Gothard et le week-end du changement d’horaire 2016. La designer Elisabetta Birmelin révèle comment sa création parvient à allier fonctionnalité et modernité.

Elisabetta Birmelin, après l’ère des vêtements de travail, ramenez-vous les CFF à celle de l’uniforme?
Le personnel des trains avait une demande centrale: être mieux identifiable. Dans la foule d’un quai, on ne voit souvent que la tête et les épaules. Avec le col rouge, les agents de train sont vite repérés désormais. Le couvre-chef distinctif n’est plus d’actualité, et les collaborateurs ne souhaitent pas en porter.

carlo_liechti

Quelles ont été vos priorités lors de la conception?
Je suis une ancienne athlète de haut niveau, et pour moi, il est capital que les vêtements soient ergonomiques, c’est-à-dire qu’ils s’adaptent aux mouvements faits au quotidien. Le chemisier en est un bon exemple: sa coupe est près du corps, comme le veut la mode, mais agréable à porter grâce à un tissu léger, infroissable et extensible. Un détail: la patte de boutonnage fermée sur le devant, qui reste bien en place.

krawatte

Bref, visibilité pour les clients et confort pour les collaborateurs?
Exactement. L’identité de l’entreprise aussi doit s’exprimer à travers la tenue des collaborateurs, sans que le logo ou la marque ne s’affiche trop directement. Ces uniformes doivent refléter les valeurs des CFF: ambitieux, responsables, alertes, passionnés, respectueux. La coupe et les couleurs des uniformes CFF dirigent le regard vers le visage, donnent une impression d’attention et d’ouverture au client. Le col avec cravate suggère la distance nécessaire pour venir à bout des situations difficiles.

 

elisabetta-birmelinElisabetta Birmelin, née à Milan, crée depuis 20 ans des vêtements de sport (extrême), des vêtements de protection pour le travail et le quotidien, des costumes de scène et des uniformes dans son atelier situé près de Munich.

 

Interview: Nani Moras | Foto: zVg

 

 

Les illustrations de la frise chronologique nous ont été fournies par Kostüm Kaiser AG, à Aesch (BL), qui autrefois fabriquait dans ses ateliers les uniformes des CFF. Aujourd’hui, cette entreprise de location de costumes loue entre autres des uniformes CFF de toutes les époques. Elle recherche en permanence d’anciens uniformes et accessoires. Contact: verleih@kostuemkaiser.ch.

 

20 articles

2 pensées à “Quand un gris sobre rencontre un rouge passion.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *