Venise: la ville aux nombreux visages.

Façades historiques, ponts élégamment arqués et traversées romantiques des canaux – bienvenue à Venise. Nous vous donnons ci-après des informations sur la ville aux nombreux surnoms et vous révélons quelques secrets d’initiés des Vénétiens.

Il n’y a pas de rues à Venise mais près de 400 ponts qui relient les îles interdites à la circulation. A pied ou à bord d’un vaporetto – le bus sur l’eau – on se déplace rapidement et à petit prix pour découvrir tous les charmes de la ville.

 

La ville des ponts.

Le Pont Rialto est le plus ancien du Grand canal. Il a été inauguré en 1591 et c’est l’un des monuments les plus admirés de Venise. 33 millions de touristes visitent la ville sur l’eau chaque année. Et presque autant traversent le pont, soutenu par 12 000 pieux en chêne.

La ville flottante.

Construite sur la vase et soutenue par des pieux, Venise s’affaisse chaque année de deux millimètres sous son poids. Au cours des 130 dernières années, la ville sur la lagune s’est enfoncée de 26 centimètres. Le choc des vagues des bateaux de croisière fait peu à peu s’affaisser les bâtiments du port. Sans oublier l’«Acqua alta», les hautes eaux, que Venise doit affronter plusieurs fois par an. Il existe des projets destinés à protéger la ville inscrite au patrimoine mondiale mais elle est loin d’être sauvée.

 

Secrets d’inités des Vénétiens.

 

 

La ville des masques

Le «Carnevale di Venezia» débute chaque année avec une Vénitienne costumée qui s’élance, suspendue à une corde, depuis le campanile, le clocher de la Basilique Saint-Marc, au milieu de la Place Saint Marc. Les habitants quittent la ville à cette période tandis que les touristes affluent pour assister à cet événement. Des magasins proposent des masques et dans certains, on peut même observer comment ces merveilles sont réalisées à la main.

 

La ville historique.

En 1630, la peste a fait des ravages à Venise, causant la mort d’un tiers des habitants. Les survivants ont fait construire la Basilique Santa Maria della Salute pour exprimer leur reconnaissance. Cette église votive est aujourd’hui l’un des principaux monuments de Venise, que l’on retrouve sur de nombreuses cartes postales. Les photos les plus réussies sont celles prises à la lumière du soir au terminal de bateaux S. Zaccaria ou lors d’une promenade romantique au coucher du soleil sur le Pont de l’Académie.

La ville des Vénétiens.

Après le spectaculaire coucher de soleil derrière les ravissantes façades et le départ de la plupart des touristes – beaucoup viennent uniquement pour la journée – la ville retrouve sa quiétude. Le soir, on peut parfois croiser des Vénitiens dans les ruelles ou devant un verre de vin, ce qui ne va plus de soi, il y a maintenant plus de touristes que de Vénitiens qui habitent à Venise. Un moment précieux qui permet d’entrevoir le vrai visage de la ville.

 

Venise. Au cœur de l’action.

Grâce aux relations directes quotidiennes au départ de Genève, le voyage à destination du centre de Venise ne dure que 7h – et cela, sans transfert ni attente.

Vous obtenez même une réduction de 40 francs sur les billets de 1re classe. Et sur présentation des billets EuroCity ou Freccia, vous bénéficiez également de 20% de réduction sur le tour de découverte de la ville. A Venise, les visites de la ville ne se font pas en bus mais en bateaux qui permettent de parfaitement découvrir la ville sur l’eau.

13 articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *